IDÉES CADEAUX

Les rubriques

Nouveaux articles

Chroniques

Lectures et événements

« Une nuit en Tunisie » de Fabrice Gabriel


Nous avons le plaisir de vous présenter


 « Une nuit en Tunisie »
(éditions du Seuil, 2017)


Une lecture

de Fabrice Gabriel

le samedi 18 novembre 2017 à 19 h à la librairie (sur réservation)


Photo Fabrice Gabriel
Fabrice Gabriel © Anja Meyer


A Night in Tunisia (« Une nuit en Tunisie ») est un standard de jazz composé par Dizzy Gillespie en 1942. D’innombrables musiciens en ont donné leur version, parmi lesquels le pianiste Bud Powell, génie véloce et malade, tabassé par la police new-yorkaise et rendu fou par les électrochocs qui devaient le soigner.

C’est justement un vieil enregistrement de Bud Powell qu’écoute le jeune Janvier, en voiture, lorsqu’il arrive à Sidi Bouzid, au centre de la Tunisie, à l’automne de l’année 1990. Personne alors ne connaît cette petite ville agricole où débuteront, exactement vingt ans plus tard, ce qu’il est convenu d’appeler « les printemps arabes ». C’est là, en effet, devant le siège du gouvernorat, le 17 décembre 2010, qu’un petit marchand des quatre-saisons s’immole par le feu, désespéré d’être sans avenir. La révolution tunisienne vient de commencer. La jeunesse de Janvier, elle, est depuis longtemps passée.

Une nuit en Tunisie raconte cette jeunesse lointaine, à travers la parenthèse d’un service militaire de quelques mois, dans un monde aux portes du désert, où se lisent les souvenirs de conflits anciens et la menace d’une guerre nouvelle, qui sera celle du Golfe, après l’invasion du Koweït par l’Irak.

 

étoile ZADIG

 

Fabrice Gabriel a publié trois livres aux éditions du Seuil, dans la collection « Fiction & cie » : Fuir les forêts (2006), Norfolk (2010), Une nuit en Tunisie (2017). Il est également l’auteur d’un essai sur le peintre Jean Fautrier (L’homme ouvert, 2002) et de textes divers pour des revues et catalogues d’exposition. Il a longtemps travaillé comme critique littéraire, pour les Inrockuptibles et à la radio (en particulier à France Inter). Né à la frontière allemande, il a vécu à Paris, puis à New York, et réside désormais à Berlin. Ses romans, qui se reconnaissent à leur écriture très personnelle, se nourrissent volontiers de références aux artistes, peintres ou écrivains qu’il aime. Ni autofictions, ni récits traditionnels, ils racontent d’une façon singulière une commune expérience du temps, et de la vie.

 

Entrée : 4 €/tarif réduit 3 €

(Sur réservation)

 

Une lecture-discussion par Mathieu Riboulet et Alban Lefranc

 

Nous avons le plaisir de vous présenter

De plomb et d’encre

Une lecture-discussion
par Mathieu Riboulet & Alban Lefranc

autour de leurs livres

Entre les deux il n’y a rien (Verdier, 2015)

et

Si les bouches se ferment (Verticales, 2014)

 

à l’occasion de la parution en allemand du livre de Mathieu Riboulet sous le titre Und dazwischen nichts (Matthes & Seitz Berlin, 2017, traduction de Karin Uttendörfer).


le samedi 15 juillet 2017
à 19 h à la librairie (sur réservation)


Photo Mathieu Riboulet
Mathieu Riboulet © Ghila Krajzman


Tout est plié fin 1977 en Allemagne avec la mort des prisonniers de Stammheim, celle du patron ex-SS Hans-Martin Schleyer retrouvé dans le coffre d’une voiture à Colmar, France, le détournement sanglant de Mogadiscio. Cela ne signifie pas que les esprits se sont arrêtés de penser, les corps d’agir, les rêves de s’enrager, mais c’est plié. L’horrible recul que l’histoire nous oblige à prendre dicte ces mots : c’est plié, c’est-à-dire perdu.
(Entre les deux il n’y a rien, Mathieu Riboulet, Verdier)

Le policier porte le masque / Et l’institutrice et le juge / Mais le facteur aussi / Et la boulangère d’une certaine façon/ Et tous ceux qui font profession de parler dans les conditions existantes / Allez-vous soulever tous les masques / Avec votre étincelle ?
(Si les bouches se ferment, Alban Lefranc, Verticales)

Fraction Armée rouge en République Fédérale Allemande, Brigades rouges en Italie : Mathieu Riboulet et Alban Lefranc reviennent sur ces années dites « de plomb ».

Tentatives de dressage, tentatives de sauvetage, exultation et répression : des corps jeunes ont été vivants. Qu’en reste-t-il ?
Ceci peut-être, que l’obéissance est morte.

 

Photo Alban Lefranc
Alban Lefranc © Tina Merandon


étoile ZADIG


Mathieu Riboulet, né en 1960 en région parisienne, vit et travaille à Paris et dans la Creuse. Après des études de cinéma et lettres modernes à Paris III, il réalise pendant une dizaine d’années des films de fiction et documentaires autoproduits en vidéo, puis il se consacre à l’écriture. Il a publié plusieurs ouvrages chez Maurice Nadeau, Gallimard et Verdier.

Alban Lefranc, né en avril 1975 à Caen, vit à Paris après avoir longtemps vécu en Allemagne (Berlin, Dresde, Bonn). Fondateur en 2002 de la revue franco-allemande La mer gelée, traducteur de Peter Weiss et auteur de plusieurs ouvrages notamment chez Rivages et Verticales, il collabore aussi à de nombreuses revues.

 

Entrée : 4 €/tarif réduit 3 €

(Sur réservation)

 

« Le livre de la faim et de la soif » de Camille de Toledo


Nous avons le plaisir de vous présenter

 « Le livre de la faim et de la soif »

(éditions Gallimard, 2017)

de et par
Camille de Toledo


une lecture-présentation

le samedi 24 juin 2017 à 19 h à la librairie (sur réservation)


Couverture livre C. de Toledo

Le livre de la faim et de la soif se présente comme une chevauchée effrénée dans les contrées du conte et du roman picaresque. Le personnage central est le Livre lui-même. Alter ego du narrateur, il entame de façon autonome des récits qu’il ne prend pas le temps d’achever, en quête d’une totalité irréalisable. Chaque fois, le Livre s’aperçoit qu’en nommant les choses, il les détruit et doit repartir à la recherche d’une autre réalité. Sa folle cavale nous emporte dans de nombreux pays, réels ou imaginaires, dans diverses époques, dans des langues différentes, car le livre n’est jamais rassasié. Ses récits empruntent leurs univers au western, au roman noir, au Talmud ou au Coran, aux poèmes de Michaux ou au roman de Cervantès, à Borges ou à Rabelais…

Voyage dans les livres, Le livre de la faim et de la soif embrasse ce XXIe siècle débutant de colères et de tremblements. Il s’agit, pour Camille de Toledo, d’allier dans une fiction labyrinthique la pensée et le rêve, la philosophie et la poésie, de fondre tous les possibles dans une narration sans limites. Une aventure littéraire exceptionnelle, vibrant à chaque page d’une joie d’inventer et d’une vitalité impressionnantes.

 

étoile ZADIG

 

Portrait Camille de Toledo
Photo © Mantovani - Gallimard

 

Camille de Toledo est né en 1976. Écrivain et artiste, il a notamment publié Vies pøtentielles (Seuil), L’Inquiétude d’être au monde (Verdier), Vies et mort d’un terroriste américain et L’Inversion de Hieronymus Bosch (Verticales-Gallimard). Il est père de trois enfants et vit à Berlin.

 

 

Entrée : 4 €/tarif réduit 3 €

(Sur réservation)

 

« Les yeux d’Œdipe » de Frédéric Metz


Nous avons le plaisir de vous annoncer

une lecture-présentation de

 

« Les yeux d’Œdipe (inutiles et sauvés) »

(éditions Pontcerq, 2012)

 

de et par Frédéric Metz

accompagné de Guillaume Burnod


le samedi 10 juin 2017 à 19 h à la librairie (sur réservation)


Couverture Les yeux d’Œdipe


À l’occasion de la parution d’une traduction allemande des Yeux d’Œdipe aux éditions Devians, Frédéric Metz fera, accompagné de Guillaume Burnod, une lecture-présentation du livre en trois tableaux – entrecoupée de lectures diverses : Eschyle, Proust, Benjamin, Martin du Gard, Merleau-Ponty, Chrétien de Troyes, Dante...

L’objet du livre est le google : celui-ci est observé non pas du tout dans sa dimension espionnante et policière, mais en tant que bouleversement d’une catégorie absolument essentielle de notre quotidien : celle de la reconnaissance (Erkennen) du monde et de sa nomination.

Comment t’appelles-tu, oiseau ? Qui es-tu, personne ?

Qu’est-ce qui change (au plus profond) à l’instant où ce n’est plus moi qui reconnais la chose (la bête, la femme, l’homme, la fleur), mais la machine ? Qu’est-ce qui change dans l’expérience fondamentale qu’est « voir » ou « rencontrer » quelque chose dans le monde, quand tout a toujours été déjà vu, identifié, su, avant d’avoir été vu pour la première fois ? Exemples : la mer ; le sexe ; l’animal dans son terrier ; le visage de X.

 

Ce petit livre réfléchit aux conséquences qu’aura sur la Vision, sur le Regard, le couplage de nos ordinateurs aux images du google (monde copié).

 

étoile ZADIG

Frédéric Metz est l’auteur de Les Yeux d’Œdipe (inutiles, sauvés) (2012) et de la trilogie Georg Büchner. Biographie générale (2013). Il est membre de l’Institut de démobilisation, créé à Rennes en 2005, structure collective qui a publié notamment Thèses sur le concept de grève (éditions Lignes, 2012), récemment traduit en espagnol (Artefact, 2014) ; ainsi que plusieurs pamphlets sous l’appelation flugblatts-tracts : Relevé des textes apparaissant sur l’écran du film de R. W. Fassbinder, La troisième génération (2011) ; Sécurité générale. La liquidation de l’alcool (2012), Eleusis-management (2015).

Guillaume Burnod est enseignant, écrivain et traducteur.

 

Entrée : 4 €/tarif réduit 3 €

(Sur réservation)

Page 1/33
1

EN VITRINE

"Tiens ferme ta couronne" de Yannick Haenel

"Tiens ferme ta couronne" de Yannick Haenel

« […] Tandis que toutes les civilisations étaient fondées sur l’idée de garder le feu, notre civilisation est celle de l’extinction : elle a horreur que ça brûle et s’est arrangée pour que le feu meure – pour que nous vivions au milieu de cendres. »

Lettre d'infos

Régulièrement, la lettre d'informations dresse un panorama des activités de la librairie et des nouveautés.

La librairie

Librairie française
Patrick Suel
Linienstrasse 141
10115 Berlin-Mitte

Près de l'Oranienburger Str.
tel +49 (0)30. 280 999 05
fax +49 (0)30. 280 999 06
Email info@zadigbuchhandlung.de

Le lundi de 14 à 19 heures,
du mardi au vendredi de 11 à 19 heures
et le samedi de 11 à 18 heures

Zadig

ALBUMS PHOTO

Leïla Slimani et Olivier Guez invités par ZADIG le 31 mars 2015France invitée d'honneur à la Foire du livre de Francfort 2017Une lecture-présentation de Ken Bugul« Le Messager de Hesse », une relecture de Georg Büchner« Les Mystères de la gauche » par Jean-Claude Michéa« L’Art presque perdu de ne rien faire » de Dany LaferrièreRUE DES LIGNES 2013« Verre Cassé » de Alain Mabanckou« Où va Berlin ? » / Partie 2« Où va Berlin ? » / Partie 1Le Livre des NuagesOù sont passées les filles ?Brassens libertaire« Retour à l’envoyeur »Alain FreudigerAfter VIVE LA BOURGEOISIE! le 15 juillet 2006Une lecture de « Brassens. Le regard de Gibraltar » de et par Jacques Vassal le vendredi 15 septembre 2006Jean-Charles Massera