IDÉES CADEAUX

Les rubriques

Nouveaux articles

Chroniques

Lectures et événements

« Une nuit en Tunisie » de Fabrice Gabriel


Nous avons le plaisir de vous présenter


 « Une nuit en Tunisie »
(éditions du Seuil, 2017)


Une lecture

de Fabrice Gabriel

le samedi 18 novembre 2017 à 19 h à la librairie (sur réservation)


Photo Fabrice Gabriel
Fabrice Gabriel © Anja Meyer


A Night in Tunisia (« Une nuit en Tunisie ») est un standard de jazz composé par Dizzy Gillespie en 1942. D’innombrables musiciens en ont donné leur version, parmi lesquels le pianiste Bud Powell, génie véloce et malade, tabassé par la police new-yorkaise et rendu fou par les électrochocs qui devaient le soigner.

C’est justement un vieil enregistrement de Bud Powell qu’écoute le jeune Janvier, en voiture, lorsqu’il arrive à Sidi Bouzid, au centre de la Tunisie, à l’automne de l’année 1990. Personne alors ne connaît cette petite ville agricole où débuteront, exactement vingt ans plus tard, ce qu’il est convenu d’appeler « les printemps arabes ». C’est là, en effet, devant le siège du gouvernorat, le 17 décembre 2010, qu’un petit marchand des quatre-saisons s’immole par le feu, désespéré d’être sans avenir. La révolution tunisienne vient de commencer. La jeunesse de Janvier, elle, est depuis longtemps passée.

Une nuit en Tunisie raconte cette jeunesse lointaine, à travers la parenthèse d’un service militaire de quelques mois, dans un monde aux portes du désert, où se lisent les souvenirs de conflits anciens et la menace d’une guerre nouvelle, qui sera celle du Golfe, après l’invasion du Koweït par l’Irak.

 

étoile ZADIG

 

Fabrice Gabriel a publié trois livres aux éditions du Seuil, dans la collection « Fiction & cie » : Fuir les forêts (2006), Norfolk (2010), Une nuit en Tunisie (2017). Il est également l’auteur d’un essai sur le peintre Jean Fautrier (L’homme ouvert, 2002) et de textes divers pour des revues et catalogues d’exposition. Il a longtemps travaillé comme critique littéraire, pour les Inrockuptibles et à la radio (en particulier à France Inter). Né à la frontière allemande, il a vécu à Paris, puis à New York, et réside désormais à Berlin. Ses romans, qui se reconnaissent à leur écriture très personnelle, se nourrissent volontiers de références aux artistes, peintres ou écrivains qu’il aime. Ni autofictions, ni récits traditionnels, ils racontent d’une façon singulière une commune expérience du temps, et de la vie.

 

Entrée : 4 €/tarif réduit 3 €

(Sur réservation)

 



EN VITRINE

"Le colosse de Maroussi" d'Henry Miller

"Le colosse de Maroussi" d'Henry Miller

En 1939, alors que l'Europe bascule dans la guerre, Henry Miller rejoint la Grèce à l'invitation de son ami Lawrence Durrell. Il n'a pas un sou, ses livres sont frappés par la censure aux États-Unis, et c'est sans doute ce dépouillement qui lui permet de partir corps et âme à la rencontre de la Grèce et de celui qui en incarne à ses yeux l'ethos : le conteur, poète et jouisseur Katsimbalis. « La joie qu’on éprouve à lire Le Colosse de Maroussi est extrême. Elle vous ouvre le cœur et réveille vos désirs. La solitude, les arbres, les couleurs, les parfums : tout se met à bondir. Les phrases dansent, les îles se soulèvent ; leur clarté vous déchire. La littérature, c’est la transmission de l’enthousiasme. (...) » (Yannick Haenel, préface à l'éditions Buchet/Chastel, 2013)

 

Lettre d'infos

Régulièrement, la lettre d'informations dresse un panorama des activités de la librairie et des nouveautés.

La librairie

Librairie française
Patrick Suel
Linienstrasse 141
10115 Berlin-Mitte

Près de l'Oranienburger Str.
tel +49 (0)30. 280 999 05
fax +49 (0)30. 280 999 06
Email info@zadigbuchhandlung.de

Le lundi de 14 à 19 heures,
du mardi au vendredi de 11 à 19 heures
et le samedi de 11 à 18 heures

Zadig

ALBUMS PHOTO

Leïla Slimani et Olivier Guez invités par ZADIG le 31 mars 2015France invitée d'honneur à la Foire du livre de Francfort 2017Une lecture-présentation de Ken Bugul« Le Messager de Hesse », une relecture de Georg Büchner« Les Mystères de la gauche » par Jean-Claude Michéa« L’Art presque perdu de ne rien faire » de Dany LaferrièreRUE DES LIGNES 2013« Verre Cassé » de Alain Mabanckou« Où va Berlin ? » / Partie 2« Où va Berlin ? » / Partie 1Le Livre des NuagesOù sont passées les filles ?Brassens libertaire« Retour à l’envoyeur »Alain FreudigerAfter VIVE LA BOURGEOISIE! le 15 juillet 2006Une lecture de « Brassens. Le regard de Gibraltar » de et par Jacques Vassal le vendredi 15 septembre 2006Jean-Charles Massera