IDÉES CADEAUX

Les rubriques

Nouveaux articles

Chroniques

Lectures et événements

« New York. Trois machines d'amour à mort » de Ludovic Bablon

« New York. Trois machines d'amour à mort » de Ludovic Bablon

Nous avons le plaisir de vous annoncer une lecture de
« New York. Trois machines d'amour à mort »
(Les petits matins, 2010) de et par Ludovic Bablon
le samedi 20 février 2010 à 18h00 dans la librairie (sur réservation)

À New York, la giga-techno-cité, après un incident électrique, 3 circuits imprimés entreprennent de liquider 3 symboles de glamour, gloire et beauté. Helen Smith, l'héritière suicidaire, réalisera-t-elle ses rêves de mort grâce à l'implant bionique ? La joueuse Sarah Cohen survivra-t-elle à sa rencontre hyper-pas-fun avec les industries du Réel ? Et Frida Bauer, l'imbattable championne de tennis, gagnera-t-elle son ultime combat contre le Maître de la Lumière Noire ?

Né en 1977, auteur de Perfection (L'amourier, 2000), Tandis qu'Il sera sans parfum (L'amourier, 2002), Histoire du jeune homme bouleversé en marche vers la totalité du réel (Hache, 2003), Scènes de la vie occidentale (Le Quartanier Hogarth Press II, 2005), Bomb Bunker Buster, avec Anne-Valérie Gasc (Images en manoeuvre, 2007), New York. Trois machines d'amour à mort (Les petits matins, 2010), Ludovic Bablon vit à Berlin.

Entrée : 2,50 € (tarif réduit 1,50 €)

« L'Allemagne au pied du mur » de Bertrand Gallicher

« L'Allemagne au pied du mur » de Bertrand Gallicher

Nous avons le plaisir de vous annoncer une lecture de
« L'Allemagne au pied du mur » (éditions de la Table Ronde, 2009) de et par Bertrand Gallicher

le samedi 5 décembre 2009 à 18h00 dans la librairie

Vingt ans après la chute du mur de Berlin, la République Fédérale d’Allemagne, qui encaisse aujourd’hui le choc économique le plus violent depuis l’après-guerre, a choisi son avenir politique pour les quatre prochaines années en reconduisant Angela Merkel à la tête du gouvernement. Le pays qui ne se lasse pas de tirer les leçons de son passé nazi et garde les cicatrices de l’implacable RDA reste une démocratie exemplaire. Son économie sociale de marché devient pour la France un modèle de société, au moment où certains Allemands la remettent en cause. Malgré la récession qui l’a minée, la première puissance exportatrice au monde jusqu’en 2008 ne relance-t-elle pas déjà sa prodigieuse machine industrielle ?

Nourri de reportages sur le terrain, de rencontres et d’une observation minutieuse de l’actualité, L’Allemagne au pied du mur permet de mieux comprendre les défis que la chancelière va devoir relever.

Envoyé spécial permanent de Radio France en Allemagne depuis 2006, Bertrand Gallicher vit et travaille à Berlin. Journaliste depuis 1982, il a été pendant dix ans présentateur à l’antenne de France Info, puis a suivi l’actualité internationale pendant six ans à travers des reportages sur tous les continents.

Entrée : 2,50 € (tarif réduit 1,50 €)
Sur réservation

« Bréviaire des artificiers » de Mathias Énard

« Bréviaire des artificiers » de Mathias Énard

Nous avons le plaisir de vous annoncer en partenariat avec la Stiftung-Genshagen

une lecture du
« Bréviaire des artificiers »
(éditions Verticales, 2007)
de et par Mathias Énard

(illustrations de Pierre Marquès)

le samedi 7 novembre 2009 à 18h00 dans la librairie

Manuel de terrorisme à l’usage des débutants, ce livre, agrémenté d’une cinquantaine d’illustrations, renseignera utilement l’amateur de savoir-vivre et, si nécessaire, de savoir-mourir. Pour éclairer sa lanterne – comme Virgilio, un apprenti artificier des îles Caraïbes –, il profitera des dix leçons de sagesse d’un maître en ces matières explosives.

« Écrit dans un style caricaturant le XVIIIe siècle, ce texte reprend les clichés d’une sorte de Bildungsroman à la sauce jeux vidéo. Agrémenté de merveilleux dessins d’une précision encyclopédique, on croit effectivement atteindre le meilleur des mondes ! Jusqu’à ce que ne restent plus que le prêtre, et le bréviaire, et un gros singe se grattant la tête et la verge en même temps... Jouissif et cynique. » (extrait de la chronique littéraire de The Fake Magazine)


Mathias Énard est né en 1972 à Niort. Après des études d’arabe et de persan ponctuées de longs séjours au Moyen-Orient, il s’installe en 2000 à Barcelone où il anime plusieurs revues culturelles. Il participe également au comité de rédaction de la revue Inculte. Pensionnaire de la Villa Médicis en 2005-2006, il enseigne aujourd’hui l’arabe à l’université de Barcelone. Traducteur du persan et de l'arabe, il a écrit, outre le Bréviaire des artificiers illustré par Pierre Marquès, trois romans chez Actes Sud : La perfection du tir (2003, Prix des cinq continents de la francophonie), Remonter l’Orénoque (2005) et le très remarqué Zone en 2007 (Prix Décembre et Prix Candide 2008, puis Prix du Livre Inter 2009). En 2009 est paru Mangée, mangée ! - Un conte balkanique et terrifique chez Actes Sud Junior, également illustré par Pierre Marquès.

Pierre Marquès, peintre, graphiste et illustrateur né à Béziers en 1970, a à son actif de nombreuses expositions et performances. Il vit et travaille à Barcelone.


Lecture en français organisée en partenariat avec la fondation Stiftung-Genshagen / Institut de Berlin-Brandebourg pour la coopération franco-allemande en Europe de Genshagen.

Entrée : 2,50 € (tarif réduit 1,50 €)
Sur réservation

« Longtemps l'Allemagne » d'Alain Lance

« Longtemps l'Allemagne » d'Alain Lance

Nous avons le plaisir de vous annoncer une lecture de « Longtemps l’Allemagne » de et par Alain Lance

Le samedi 10 octobre 2009 à 18h00 dans la librairie


Longtemps l’Allemagne n’est ni une autobiographie, ni une autoanalyse mais un état des lieux multiples étiré dans le temps et l’espace où les scènes, les noms, les anecdotes et les rencontres se croisent, se font écho, librement, légèrement avec la pudeur et la fantaisie qui sont la marque de l’auteur. Sorte de mémoires d’un siècle par l'un des témoins majeurs de la scène des lettres est-allemandes en France, Longtemps l’Allemagne, paru aux éditions Tarabuste en 2007, a bénéficié d’une nouvelle édition revue et augmentée en juin 2009.

Alain Lance, poète et traducteur, est né le 18 décembre 1939 à Bonsecours, près de Rouen. Après avoir enseigné le français en Iran et l’allemand à Paris, il a dirigé des instituts culturels français en Allemagne (Francfort-sur-le-Main et Sarrebruck) puis a été directeur de la Maison des écrivains de 1995 à 2004. À partir de Les gens perdus deviennent fragiles (1970), il a publié une dizaine de livres de poésie dont Distrait du désastre aux éditions Ulysse fin de siècle en 1995 (Prix Tristan Tzara, 1996) et, en 2000, un choix de ses poèmes sur plus de trois décennies, Temps criblé, aux éditions Le Temps qu’il fait (Prix Apollinaire 2001).

Il a également traduit de l’allemand, souvent en coopération avec Renate Lance-Otterbein, plusieurs récits et essais de Christa Wolf, des livres de poèmes et de prose ainsi que des pièces de théâtre de Volker Braun et trois romans d'Ingo Schulze. Co-auteur de plusieurs anthologies consacrées à la poésie française, iranienne et hongroise, il est membre, depuis 1970, du comité de rédaction de la revue Action poétique et, depuis 2005, du comité de la revue Europe. Il a dirigé le domaine allemand des éditions Alinéa de 1985 à 1988. Membre correspondant de l’Académie des Arts de Saxe, il a reçu en 2006 le Deka-Bank-Preis du Literaturhaus Frankfurt qui récompense une personnalité étrangère ayant contribué à promouvoir la littérature allemande dans son pays.

Entrée : 2,50 € (tarif réduit 1,50 €)
Sur réservation

Page 20/35
20

EN VITRINE

Bien mal acquis ?

Bien mal acquis ?

Dans la ville allemande de Mannheim, d'où est originaire son père, Géraldine Schwarz découvre que son grand-père Karl Schwarz a acheté à bas prix en 1938 une entreprise à des juifs, les Löbmann, qui périrent à Auschwitz. Après la guerre, confronté à un héritier qui réclame réparation, Karl Schwarz plonge dans le déni de ses responsabilités de Mitläufer, ceux qui comme la majorité du peuple allemand ont « marché avec le courant ». C'est le point de départ d'une enquête passionnante au fil de trois générations sur les traces du travail de mémoire qui permit aux Allemands de passer d'une dictature à une démocratie. La rencontre de son père avec sa mère, fille d'un gendarme sous Vichy, est l'occasion pour l'auteure d'aborder les failles mémorielles en France dans lesquelles s'est engouffrée l'extrême droite. En élargissant son enquête à d'autres pays, Géraldine Schwarz montre que cette amnésie menace le consensus moral en Europe. (Les Amnésiques, Flammarion 09/2017)

Lettre d'infos

Régulièrement, la lettre d'informations dresse un panorama des activités de la librairie et des nouveautés.

La librairie

Librairie française
Patrick Suel
Linienstrasse 141
10115 Berlin-Mitte

Près de l'Oranienburger Str.
tel +49 (0)30. 280 999 05
fax +49 (0)30. 280 999 06
Email info@zadigbuchhandlung.de

Le lundi de 14 à 19 heures,
du mardi au vendredi de 11 à 19 heures
et le samedi de 11 à 18 heures

Zadig

ALBUMS PHOTO

Leïla Slimani et Olivier Guez invités par ZADIG le 31 mars 2015France invitée d'honneur à la Foire du livre de Francfort 2017Une lecture-présentation de Ken Bugul« Le Messager de Hesse », une relecture de Georg Büchner« Les Mystères de la gauche » par Jean-Claude Michéa« L’Art presque perdu de ne rien faire » de Dany LaferrièreRUE DES LIGNES 2013« Verre Cassé » de Alain Mabanckou« Où va Berlin ? » / Partie 2« Où va Berlin ? » / Partie 1Le Livre des NuagesOù sont passées les filles ?Brassens libertaire« Retour à l’envoyeur »Alain FreudigerAfter VIVE LA BOURGEOISIE! le 15 juillet 2006Une lecture de « Brassens. Le regard de Gibraltar » de et par Jacques Vassal le vendredi 15 septembre 2006Jean-Charles Massera