IDÉES CADEAUX

Les rubriques

Nouveaux articles

Chroniques

IDÉES CADEAUX / Cuisine

Atelier tartes - Salé + Sucré

Atelier tartes - Salé + Sucré

de Catherine Kluger
Marabout, 2010
19,00 €

Présentation de l'éditeur
Les meilleures recettes de tartes salées et sucrées, des grands classiques aux recettes les plus tendances et sophistiquées. Les 100 recettes incontournables : 50 salées / 50 sucrées. 100 photos très gourmandes. Les meilleures recettes de pâte. Toutes les techniques pour confectionner d'onctueux appareils, préparer les fruits et les légumes, réussir les cuissons…

Le livre de cuisine

Le livre de cuisine

de Alice Toklas
Traduit de l’anglais par Claire Teeuwissen
Préface de Françoise Collin
Les Éditions de Minuit, 1999

présentation de l'éditeur
Comme Gertrude Stein, elle a vécu la révolution artistique du début du siècle et la maison qu’elles ont habitée un certain temps, rue de Fleurus, a été le salon où se rencontraient Picasso, Braque, Matisse, Apollinaire, Max Jacob, Hemingway et Fitzgerald. Dans ce Livre de cuisine, elle raconte les soirées qu’elles passaient chez leurs amis, à Paris ou à la campagne, elle parle de son émerveillement devant les plats qui leur étaient servis et de la façon dont les tables étaient mises, de leurs voyages gastronomiques à travers la France comme s’il s’agissait de la célébration d’un rite joyeux auquel elles étaient admises.

Le Livre de cuisine n’est cependant pas un livre de recettes. En effet, si pour Gertrude Stein comme pour Alice Toklas, la cuisine est au centre de leur vie et de leur œuvre, c’est comme un prétexte comme une expression de la France par opposition à l’Amérique. Les éléments narratifs et anecdotiques illustrant la vie de Gertrude Stein, d’Alice Toklas et de leur entourage se mêlent à la copie de recettes de cuisine recueillies de la bouche de Gertrude Stein ou d’amis gourmands. Ainsi l’on peut savoir comment préparer les plats préférés de la Princesse de Rohan, de Picasso ou de Pierre Balmain. On découvre également qu’il y a un moyen d’écrire une recette de cuisine autrement que dans un livre classique. Alice Toklas montre comment il y a un choix de mots pour former une recette, et que ces mots se suffisent très bien en eux-mêmes pour qu’on puisse trouver du plaisir à lire les recettes tout en préparant les plats le cas échéant. On est donc très étonné de cette façon aussi originale qu’éclectique d’aborder l’art culinaire. Mais aussi, Le Livre de cuisine d’Alice Toklas est une sorte de “ journal de bord ”, d’une structuraliste avant l’heure, chez qui l’analyse du “ cru et du cuit ”, de l’humide et du sec, éclaire sur les différences de culture entre deux pays à travers les relations qu’ont entretenues entre elles les deux écrivains que furent Gertrude Stein et Alice Toklas. On ne connaît généralement Alice Toklas qu’à travers les écrits de Gertrude Stein : Autobiographie de tout le monde, mais surtout Autobiographie d’Alice Toklas, ouvrage dans lequel Gertrude Stein raconte les souvenirs d’Alice Toklas à la première personne du singulier, après avoir expliqué que cette dernière n’avait pas le temps d’écrire elle-même. Dans Le livre de cuisine, écrit après la mort de Gertrude Stein, dans les années 50, Alice Toklas reprend la parole et raconte à sa façon ce que fut sa vie avec Gertrude Stein à partir de 1910, mais elle éclaire aussi la vie de Gertrude Stein et du milieu dans lequel elles vivaient, tout en rendant un hommage à celle qui fut sa compagne pendant trente-huit ans.

Je sais cuisiner

Je sais cuisiner

de Ginette Mathiot
Nouvelle édition de luxe illustrée, 768 pages
Albin Michel, 2003
32,00 €

Soupes du jour

Soupes du jour

de Anne-Catherine Bley
Marabout, 2009

Cuisine actuelle de l'Afrique Noire

Cuisine actuelle de l'Afrique Noire

de Alexandre Bella Ola, Joëlle Cuvilliez et Jean-Luc Tabuteau
First, 2003
29,00 €

Petit Larousse du chocolat

Petit Larousse du chocolat

de Patrick Martin
Larousse, 2008
27,00 €

Page 3/3
3

EN VITRINE

"Kruso" de Lutz Seiler

"Kruso" de Lutz Seiler

Printemps 1989, la RDA vit ses derniers mois. Après la mort accidentelle de sa compagne, Ed, 24 ans, ancien ouvrier maçon et étudiant, part pour l'île d'Hiddensee et y trouve un emploi de plongeur à l’hôtel Zum Klausner/Chez l’Ermite, dont le personnel est composé de figures énigmatiques. Une amitié naît entre Ed et Aliocha Krusowitsch, dit Kruso, déchiré entre nostalgie et utopie, qui accueille sur l’île ceux qu’il appelle « les naufragés », artistes et intellectuels attirés par la nature sauvage et la pensée alternative. Nouveau Vendredi de ce Robinson Crusoé ordonnateur d’une société secrète où la poésie joue un rôle libérateur décisif, Ed est emporté par le projet fou de Kruso qui incarne tous les espoirs que le marxisme officiel a trahis... Lutz Seiler, célèbre dans les années quatre-vingt-dix pour ses poèmes, a attendu l’âge de 51 ans pour publier ce premier roman, Kruso, prix du Livre allemand de la Foire de Francfort déjà traduit en vingt langues. Éditions Verdier, 08/2018. (Traduit de l’allemand par Uta Müller et Bernard Banoun)

Lettre d'infos

Régulièrement, la lettre d'informations dresse un panorama des activités de la librairie et des nouveautés.

La librairie

Librairie française
Patrick Suel
Linienstrasse 141
10115 Berlin-Mitte

Près de l'Oranienburger Str.
tel +49 (0)30. 280 999 05
fax +49 (0)30. 280 999 06
Email info@zadigbuchhandlung.de

Le lundi de 14 à 19 heures,
du mardi au vendredi de 11 à 19 heures
et le samedi de 11 à 18 heures

Zadig

ALBUMS PHOTO

Leïla Slimani et Olivier Guez invités par ZADIG le 31 mars 2015France invitée d'honneur à la Foire du livre de Francfort 2017Une lecture-présentation de Ken Bugul« Le Messager de Hesse », une relecture de Georg Büchner« Les Mystères de la gauche » par Jean-Claude Michéa« L’Art presque perdu de ne rien faire » de Dany LaferrièreRUE DES LIGNES 2013« Verre Cassé » de Alain Mabanckou« Où va Berlin ? » / Partie 2« Où va Berlin ? » / Partie 1Le Livre des NuagesOù sont passées les filles ?Brassens libertaire« Retour à l’envoyeur »Alain FreudigerAfter VIVE LA BOURGEOISIE! le 15 juillet 2006Une lecture de « Brassens. Le regard de Gibraltar » de et par Jacques Vassal le vendredi 15 septembre 2006Jean-Charles Massera