Notre sélection

Les rubriques

Nouveaux articles

Chroniques

Ailleurs

Sitaudis.fr : Revue off

Anna Ayanoglou, Sensations du combat par Tristan Hordé 28/06/2022

KOKIN WAKA SHÛ par René Noël 27/06/2022

Casse-tête d’Anne-Marie Jeanjean par François Huglo 23/06/2022

du9 : L'autre bande dessinée

Danse 28/06/2022

Evening TV 28/06/2022

Piratage 24/06/2022

Notre sélection / Beaux-livres

Pour commander ou réserver vos livres, il vous suffit de remplir le formulaire de commande.
Vous pouvez aussi commander par téléphone au : 030 - 280 999 05

Benjamin-Constant - Merveilles et mirages de l'orientalisme

Benjamin-Constant - Merveilles et mirages de l'orientalisme

de Nathalie Bondil
Éditions Hazan, 2014
52,00 €

Benjamin-Constant (1845-1902), acteur majeur de la peinture orientaliste sous la IIIe République en France, est ici étudié pour la première fois. Le souvenir de ses voyages en Espagne et au Maroc marque son style de vie : son atelier ostentatoire est rempli d'objets hispano-mauresques. Dans la lignée d'un Delacroix qu'il admire, ce brillant coloriste se rapproche de l'orientalisme d'Henri Regnault, Mariano Fortuny, Georges Clairin et Jean-Paul Laurens notamment, peintres dont les oeuvres sont ici mises en relation.
S'emparant des stéréotypes d'un Orient colonial en suspens, Benjamin-Constant associe des odalisques nonchalantes à des Maures farouches dans le cadre de compositions gigantesques, précisément architecturées. Sa peinture d'histoire, d'inspiration byzantine ou biblique, complète sa veine orientaliste. Ses tableaux saisissants mettent en valeur des qualités chromatiques qu'il exprime avec une palette scintillante.
Benjamin-Constant s'affiche comme l'un des grands peintres de décors de son temps à l'Opéra-Comique de Paris, à la gare d'Orsay, à l'Hôtel de Ville de Paris et au Capitole de Toulouse... Il développe l'art du portrait mondain auprès d'une clientèle de riches commanditaires. Ses activités comme portraitiste la reine Victoria et professeur à l'Académie Julian où il a de nombreux élèves étrangers, lui procurent une gloire internationale, notamment en Angleterre, aux Etats-Unis et au Canada.
Superbement illustrée, cette première monographie sur Benjamin-Constant réunit une équipe internationale d'experts chevronnés qui examinent, à la lumière de recherches inédites, la biographie d'un artiste célèbre et méconnu dans son atelier et au Salon, depuis l'Académie des beaux-arts jusqu'aux cercles de collectionneurs étrangers. Surtout, les mirages et les mensonges d'un Orient phantasmé sont étudiés à la lumière des recherches d'historiens contemporains et revisités par le regard d'artistes féministes d'aujourd'hui.

Vintage fashion - La mode féminine des années 1920 aux années 1980

Vintage fashion - La mode féminine des années 1920 aux années 1980

de Nicky Albrechtsen
Éditions Citadelles & Mazenod, 2014
92,00 €

Bien plus qu'une simple histoire de la mode, Vintage Fashion entend montrer de quelle manière les idées du passé continuent d'inspirer celles du présent, obéissant à un cycle ininterrompu de résurgences. Plus de mille créations exemplaires, depuis le soutien-gorge légendaire de Marilyn Monroe jusqu'à la robe d'Ossie Clarke immortalisée par le peintre David Hockney, sont mises en regard de citations empruntées aux grandes figures de la mode rétro, ainsi que de photographies de vêtements d'hier portés par les icônes du style d'aujourd'hui.
Chaque décennie est étudiée sous le prisme des matières et des formes qui l'ont définie, depuis le chic androgyne des garçonnes des années 1920 jusqu'aux carrures affirmées des années 1980. Les éléments qui permettent d'accessoiriser une tenue en y apportant une touche vintage sont présentés : chapeaux, chaussures, foulards, lunettes... sans oublier la maroquinerie ! Les grands thèmes qui apparaissent en filigrane à travers l'histoire de la mode au XXe siècle font l'objet d'une approche transversale, confirmant que le style est intemporel.
Cette approche plurielle et exhaustive de soixante années de créations à la fois prêt-à-porter et haute couture est l'occasion pour les fashionistas de puiser leur inspiration dans les racines de la mode d'aujourd'hui.

Rimes - Rhymes

Rimes - Rhymes

de Lou Reed et Bernard Comment
Éditions Photosynthèses, 2012
75,00 €

Rimes/Rhymes est un ouvrage bilingue de photographies français-anglais comportant environ 300 photos de Lou Reed et un texte de Bernard Comment, son éditeur et ami franco-suisse de Paris. Lou Reed nous y livre ses photographies comme un recueil de poésie : des « rimes visuelles », selon l'expression de Sergeï Eisenstein, y font alterner paysages, détails à fort agrandissement et portraits. Rien ne ressemble à ce qui est une fois capté par l'objectif, car la réalité est ainsi améliorée en vue d'un théâtre individuel. Tout est excitant à voir, à enregistrer, à améliorer. Je suis sûr que Dieu possédait un Leica... (Lou Reed)

Jean Patou - Une vie sur mesure

Jean Patou - Une vie sur mesure

d'Emmanuelle Polle et Francis Hammond (photographe)
Éditions Flammarion, 2013
75,00 €

Dans les années vingt et trente, Jean Patou habille les femmes les plus élégantes. Il est le principal rival de Chanel. Leurs modes se confondent au point que l'on ne sache plus qui de Patou ou de Chanel est à l'origine du pyjama de jour, du maillot de bain ou de la petite robe noire. Décédé à l'âge de 49 ans en 1936, il ne disposera que de quinze années pour imprimer sa marque dans l'histoire de la couture.
C'est pourtant dans ce temps très court, qu'il amassera une fortune colossale, ouvrira des boutiques à Paris, Deauville, Biarritz et New York, et inventera quelques-uns des parfums les plus mythiques de la planète, tels Joy et Que sais-je ? Sa clientèle est cosmopolite, compte de nombreuses célébrités et beaucoup sont américaines comme Joséphine Baker, Louise Brooks ou l'aviatrice Ruth Eider. Pour la première fois, les héritiers de la famille Patou ont accepté d'ouvrir leurs archives privées.
L'auteur, Emmanuelle Poile, a passé deux années de travail passionnantes à ouvrir boîte après boîte, carton après carton et à choisir parmi des milliers de documents, inédits pour la plupart. Signées des grands noms de la photographie des années folles (baron Adolf de Meyer, Laure Albin Guillot ou les frères Seeberger), les photographies s'ajoutent aux croquis de mode, mais aussi aux tissus, aux pièces de mobilier Art déco, aux flacons de parfum et bien entendu aux vêtements d'époque.
Ainsi rassemblées, ces archives permettent de retracer l'univers de cet esthète adepte d'un certain minimalisme qu'était Jean Patou. Une redécouverte.

Marguerite Duras

Marguerite Duras

de Laure Adler et Delphine Poplin
Éditions Flammarion, 2013
43,00 €

Marguerite Duras aimait s'entourer d'objets fétiches, d'amis fidèles, de paysages sans cesse retrouvés ou recomposés, de lieux et de doubles, élus et voulus par elle, et qui forment un véritable univers durassien. Rassemblés ici, des souvenirs, des photographies, des manuscrits facsimilés, des correspondances, choisis et sélectionnés à travers les différents chapitres de sa vie, rendent compte d'une Duras complexe et attachante, une guerrière, un peu sorcière, drôle et parfois déchirée, à la fois aimante et amante, une camarade engagée, souvent radicale, toujours en alerte, soumise à ses faiblesses mais maîtresse de ses choix, une femme hors normes revendiquant la normalité.
Laure Adler donne à voir, à partir de ces nombreux documents, les multiples facettes de celle qui a traversé l'histoire du siècle et marqué un tournant dans la littérature française.

MYTHIQ 27

MYTHIQ 27

Collectif
Éditions GOTHAM-LAB YSAM SUTY, 2013
32,00 €

27 écrivains écrivent 27 lignes sur 27 artistes morts à 27 ans mis en image par de grands artistes d'aujourd'hui dont les  œuvres grandeur nature ont fait l'objet d'une exposition du 1er au 8 décembre 2013 à l'Espace Cardin à Paris. Mythiq 27 associe littérature, arts plastiques et légendes urbaines sur le thème du légendaire Club 27 (Amy Winehouse, Janis Joplin, Kurt Cobain, Jim Morrison, Brian Jones, Jean­Michel Basquiat, Jimi Hendrix, ...disparus à l'âge de 27 ans). De grands écrivains et plasticiens d'aujourd'hui proposent des regards et des points de vue étonnants, décalés, parfois ironiques ou impertinents créés pour l'événement. Oliver Rohe, Claro, Alexis Jenni, et SP38 en tandem avec Arnaud Viviant (entre autres) sont de la partie !

Sade vivant

Sade vivant

de Jean-Jacques Pauvert
Éditions le Tripode, 2013
42,00 €

Quelle était donc cette façon de penser ? Qui était vraiment Sade ? Voici les questions essentielles auxquelles cette monumentale biographie tente de répondre. Fruit de décennies de recherches et de réflexions, enrichie de nombreux documents, dont nombre d'inédits, Sade vivant libère l'écrivain et ses écrits des fantasmagories qu'ils ont bien souvent suscitées. Et suscitent encore. Jean-Jacques Pauvert a été le premier au monde à avoir publié officiellement Sade, sous son nom.
C'était en 1945. Depuis, celui qui allait devenir un des éditeurs les plus aventureux du XXe siècle n'a jamais cessé d'interroger cette oeuvre qui fait de Sade "l'un des cinq ou six génies universels de très grande dimension".

De l'Allemagne - De Friedrich à Beckmann

De l'Allemagne - De Friedrich à Beckmann

Sous la direction de Sébastien Allard et Danièle Cohn
Musée du Louvre éditions
48,00 €

L'ambition de cet ouvrage et de l'exposition (riche de plus de deux cents ouvres) qu'il accompagne, est d'abord de proposer une réflexion autour des grands thèmes qui structurent la pensée allemande de 1800 à 1939. Nous est ainsi offert, pour la première fois en France, un panorama de la création artistique allemande sur une durée relativement longue - plus d'un siècle. Les courants artistiques, du classicisme weimarien, des Nazaréens à Otto Dix, en passant par Hans von Marées, Adolf von Hildebrand ou Franz von Stuck, mais aussi du romantisme d'un Caspar David Friedrich à la "nouvelle objectivité", seront ainsi replacées dans le contexte intellectuel de leur création et confrontés aux écrits des grands penseurs au premier rang desquels Goethe.
Cette approche est importante pour le public français qui connaît peu l'art allemand. Elle permet de saisir comment l'art a joué un rôle déterminant dans le développement du concept allemand de "Kultur", à un moment historique capital où l'Allemagne cherche à construire son unité et son identité nationale. La notion de "Kultur", concept hérité de la philosophie des Lumières, est apparue comme la plus susceptible de constituer le terreau sur lequel inventer une tradition allemande moderne.
Si l'occupation napoléonienne a pu favoriser la prise de conscience de cette unité, fournissant l'arrière-plan politique aux premières expérimentations romantiques, la montée du nazisme, à l'autre bout du parcours chronologique, a mis en évidence la dimension tragique de ce concept, sans pour autant réussir à l'anéantir.

Le monde en partage - Itinéraires d'Albert Camus

Le monde en partage - Itinéraires d'Albert Camus

de Catherine Camus
Éditions Gallimard, 2013
38,00 €

Organisé en trois grandes séquences — la Méditerranée, l'Europe et le Monde —, cet itinéraire illustré mêle géographie intime, littéraire et politique : voyages, lieux aimés, habités ou visités par l'écrivain, filiations ou amitiés artistiques et littéraires, enfin combats menés par Albert Camus auprès de ses contemporains opprimés.

Benjamin

Benjamin

Sous la direction de Patricia Lavelle
Éditions de l'Herne, 2013
42,00 €

Le présent volume, qui s’organise autour de l’interrogation sur les matériaux biographiques et historiques avec lesquels Walter Benjamin a façonné sa pensée, cherche à accomplir une reconstruction historique à laquelle viennent s’ajouter des lectures attentives aux formes de présentation qu’il a adoptées.
Cette enquête collective qui porte à la fois sur la grammaire historique et sur l’individualité de sa réinvention discursive, qui s’intéresse aussi bien aux sources de Benjamin qu’à son style, ne délaisse pas pour autant la fécondité théorique de l’oeuvre.
L’entrée en matière par les formes d’expression autobiographique qui permettent d’exploiter la tension entre ses dimensions philosophique et littéraire, est en cela stratégique : elle ouvre la voie à des réflexions très actuelles autour de la problématique de l’image, notamment sur son rôle dans le discours théorique, et sur l’ouverture de l’art à la théorie.
La progression qui part des traces de la vie vers l’étude des sources et des corrélations de l’oeuvre tend un arc qui cherche à se fermer pour décrire un cercle. Car l’entrée par le biographique nous renvoie sans cesse aux matériaux historiques avec lesquels Benjamin a façonné sa pensée dans un style inégalable.

Le voyage des mots — De l'Orient arabe et persan vers la langue française

Le voyage des mots — De l'Orient arabe et persan vers la langue française

d'Alain Rey et Lassaâd Métoui (calligraphe)
Éditions Trédaniel, 2013
33,00 €

Tel un cortège de Rois mages apportant à l'Europe les richesses de l'Orient, un trésor de mots arabes est venu enrichir les moyens verbaux qui nous permettent de nommer le monde. Du Ciel à la Terre, des sciences aux croyances, des substances naturelles aux étoffes et aux vêtements, de la guerre à la paix, maints domaines de notre expérience peuvent cacher ou dévoiler leur origine orientale, qu'elle soit savante, poétique ou familière. Les mots arabes en français sont souvent surprenants, inattendus, comme la houle de l'océan, le chiffre des calculs, l'élixir et l'ambre, et, dans la vie commerciale, le magasin ou la douane. Le confort n'est pas absent ; non seulement le divan et le sofa sont "arabes", mais aussi le matelas. Que les mots "babouche" et "fez" soient orientaux, on ne s'en étonne guère ; mais le "châle", le "gilet", la "jupe" ? Et la "coupole", le "masque" et la "mascarade" ? Le Voyage des Mots de l'Orient arabe, persan ou turc vers le français, souvent par l'Italie et l'Espagne, est évoqué ici précisément, mais aussi poétiquement et artistiquement. Car l'écriture arabe, avec ses "arabesques", est un lieu de beauté et de plaisir, en admirables calligraphies décoratives.

La photographie en 100 chefs-d'oeuvre

La photographie en 100 chefs-d'oeuvre

de Sylvie Aubenas et Marc Pagneux
BNF, 2012
42,00 €

Présentation de l'éditeur
Explorer la notion de chef-d’oeuvre appliquée à un médium aussi foisonnant et divers que la photographie, tel est le propos de cette exposition qui dévoile 100 photographies issues des collections de la BnF, choisies pour leur beauté, la perfection de leur tirage et leur provenance. Tous les genres sont représentés, portraits, paysages, nus, reportages, publicités ou photographies scientifiques... Les grands noms de la photographie des XIXe et XXe siècles parmi lesquels Eugène Atget, Félix Nadar, Diane Arbus, Henri Cartier-Bresson, Man Ray, Brassaï, André Kertesz ou Gilles Caron côtoient des anonymes et des photographies faites par des écrivains comme Zola ou Victor Segalen. Cet ouvrage regroupe toutes les photographies exposées, assorties de commentaires réalisés par des personnages aussi variés que les photographes, parmi lesquels des artistes, des acteurs du monde de la culture ou des écrivains, dont par exemple Anish Kapoor, Annette Messager, Roberto Alagna, David Lynch, Anne Pingeot ou encore Lorànt Deutsch.

Page 3/5
3

EN VITRINE

"Aline et les hommes de guerre" de Karine Silla

"Aline et les hommes de guerre" de Karine Silla

Aline Sitoé Diatta naît en 1920, au beau milieu des forêts luxuriantes de la Casamance, dans le sud du Sénégal. Enfant déterminée, puis adolescente indépendante, solitaire et douce, elle quitte la brousse pour se rendre à Dakar afin d'y travailler comme gouvernante dans une famille de colons. C'est là qu'elle entend, pour la première fois, des voix qui lui ordonnent de rentrer chez elle pour libérer son peuple. Prônant la désobéissance civile et la non-violence, Aline appelle les Sénégalais à lutter pour leurs terres et le respect qui leur reviennent de droit. S'entourant des anciens, comme le veut la tradition diola, écoutant les conseils de son sage ami Diacamoune, la jeune femme est vite érigée en icône de la résistance, magnétique et insoumise, et est sacrée reine. Menaçant l'ordre établi et mettant à mal l'administration française, Aline, la « Jeanne d'Arc du Sénégal », devient l'ennemie à abattre, mettant, dès lors, sa jeune vie en danger. À travers Aline, Karine Silla renoue avec l'histoire de ses origines et fait entendre la musique de tout un pays grâce à son écriture aussi envoûtante et inspirante que la voix de cette femme de lutte et de cœur qui, plus jamais, ne nous quittera.
Éditions de l'Observatoire, 08/2020.

Lettre d’infos

Régulièrement, nous vous informons des activités et des nouveautés de la librairie.

La librairie

Librairie française
Patrick Suel

tel +49 (0)30. 280 999 05
fax +49 (0)30. 280 999 06
Email info@zadigbuchhandlung.de

Le lundi de 14 à 19 heures,
du mardi au vendredi de 11 à 19 heures
et le samedi de 11 à 18 heures

Zadig

PHOTOS

« On n’est pas sérieux, quand on a dix-sept ans » ?Mazen Kerbaj invite Ute Wassermann +1Inauguration de la nouvelle ZADIG le 21 septembre 2019France invitée d'honneur à la Foire du livre de Francfort 2017Leïla Slimani et Olivier Guez invités par ZADIG le 31 mars 2015Une lecture-présentation de Ken Bugul« Le Messager de Hesse », une relecture de Georg Büchner« Les Mystères de la gauche » par Jean-Claude Michéa« L’Art presque perdu de ne rien faire » de Dany LaferrièreRUE DES LIGNES 2013« Verre Cassé » de Alain Mabanckou« Où va Berlin ? » / Partie 2