IDÉES CADEAUX

Les rubriques

Nouveaux articles

Chroniques

Lectures et événements

« Verre Cassé » de Alain Mabanckou

« Verre Cassé » de Alain Mabanckou

Nous avons le plaisir de vous annoncer
en partenariat avec l’ilb, International Literaturfestival Berlin,

une lecture de

« Verre Cassé »
(éditions du Seuil 2005)

de et par

Alain Mabanckou

Le jeudi 5 septembre 2013 à 19 h à la librairie (sur réservation)

 

Verre Cassé est le nom du vieil habitué d’un bar miteux de Brazzaville dont le nom « Le Crédit a voyagé » parle de lui-même. Jour après jour, des clients grotesques s’y rassemblent pour boire du vin de palme, deviser sur la vie et transformer le comptoir en un petit théâtre du monde. Alain Mabanckou, l’une des voix les plus originales d’Afrique, joue avec les clichés postcoloniaux de manière rabelaisienne, traitant ses personnages avec le respect et la prévention d’un marionnettiste.

 

Alain Mabanckou © Hermance Triay
© Hermance Triay
Né au Congo-Brazzaville en 1966, Alain Mabanckou enseigne la littérature francophone à l’université de Californie-Los Angeles. Poète et romancier, il est l’auteur de nombreux ouvrages, dont Mémoires de porc-épic (prix Renaudot 2006), Lettre à Jimmy (2007), Demain j’aurai vingt ans (prix Georges Brassens 2010) et Lumières de Pointe-Noire (2013).
 
En 2005, Verre Cassé a remporté le prix Ouest-France/Étonnants Voyageurs, le prix des Cinq Continents de la Francophonie, le prix du livre RFO et a été finaliste du prix Renaudot.

 

 


Lecture en français
Entrée : 5 € (tarif réduit 3,50 €)
Sur réservation

« Où va Berlin ? » Partie 2

« Où va Berlin ? » Partie 2

Nous avons le plaisir de vous annoncer
dans le cadre du cycle « Où va Berlin ? »

une lecture-présentation de

L’Ordre règne à Berlin
(éd. Allia, février 2013)

de et par

Francesco Masci

Le samedi 15 juin 2013 à 19 h à la librairie (sur réservation)

 

Berlin n’est plus aujourd’hui que le pôle sentimental d’un pèlerinage culturel alimenté par un folklore de la révolte et de la création. Jadis au cœur même de la guerre civile européenne qui a traversé la première partie du XXe siècle et qui y a laissé ses plus profondes blessures, Berlin est devenue l’avant-poste d’une capitulation généralisée à la fiction de l’individu autonome comme « forme abstraite toute prête », structure qui pourrait endosser tous les contenus. La subjectivité fictive a trouvé là l’environnement idéal aux épanchements festifs de son ego hypertrophié. C’est ici que la culture absolue, avec sa production d’événements interchangeables, a fini par se substituer entièrement à la densité politique du territoire, à ses contradictions, à ses oppositions latentes. L’ordre et l’obéissance s’y confondent alors avec la liberté et le chaos. Francesco Masci s’est embarqué sur cette « île », non pas pour explorer les mœurs et usages d’une nouvelle urbanité, mais pour entamer le deuil des promesses de liberté et d’émancipation de la tyrannie sociale faite à l’individu par la culture absolue.


Présentation-débat avec Francesco Masci et Gérard Berréby directeur et fondateur des éditions Allia


Francesco Masci
DR
Francesco Masci est né en 1967 à Pérouse. Il étudie la philosophie en Allemagne et en Italie avant de s’installer à Paris en 1994, et écrit directement en français. Il a publié aux éditions Allia Entertainment ! Apologie de la domination (2011) et Superstitions (2005).

 

Gérard Berréby© Danielle Orhan

Gérard Berréby est né en 1950 à Thala (Tunisie). Auteur et préfacier, éditeur-culte issu des années 1980, il a fondé les éditions Allia en 1982, dont le catalogue éclectique et savant, situationniste et dérivant, a mis entre autres au goût du jour Louis Scutenaire et Giacomo Leopardi, ou des auteurs contemporains comme Grégoire Bouillier (Rapport sur moi, prix de Flore 2002) ou Valérie Mrejen (Eau sauvage, 2004 ; L'Agrume, 2001 ; Mon grand-père, 1999).

 

 

Entrée : 3,50 € (tarif réduit 2,50 €)
Sur réservation

« Où va Berlin ? » Partie 1

Nous avons le plaisir de vous annoncer

« Où va Berlin ? » / Partie 1 :
83 photographies en noir et blanc

d’Alex Jordan

Le samedi 1er juin 2013 à 19 h à la librairie (sur réservation)

Une rencontre-signature avec le photographe
Alex Jordan
autour de son livre de photographies
Berlin
(éd. Créaphis, mai 2013)

avec des textes bilingues en français et allemand de Klaus Staeck et Stephan Weitzel

 

Alex Jordan - Berlin

Le Reichstag, la porte de Brandebourg, Unter den Linden, Potsdamer Platz, Alexanderplatz... Les photographies d’Alex Jordan laissent tout cela de côté et tentent plutôt de capter peu à peu le curieux climat, la drôle d’atmosphère qui imprègnent la capitale allemande. Photographies prises à Berlin au cours des quatre dernières décennies, avant et après la chute du Mur, elles suivent les affinités visuelles entre les objets, les comportements et les manières d’être de Berlin, de 1978 à 2012 — qu’ils fassent écho à un passé tout proche ou qu’ils paraissent anticiper les années dites « d’après ». Un travail de longue haleine en noir et blanc commencé avant la réunification et que les éditions Créaphis viennent de publier en exclusivité dans leur collection FOTO en mai 2013.


Celui qui est en mesure de découvrir l’absurde dans le
quotidien se débrouille plus facilement. Car les choses sont
rarement telles qu’elles se montrent à nous. Il reste toujours,
dissimulé sous la surface, un message invisible au premier
abord, qui émerge lorsquon y regarde de plus près.

Klaus Staeck (traduction française : Magali Tardivel-Lacombe)


Suivi d’un débat avec Alex Jordan et Stephan Weitzel
en présence d’Olivier Gaudin (éditions Créaphis)


Alex Jordan, né en 1947 est graphiste (Grapus, atelier Nous Travaillons
Ensemble, AGI), photographe (le bar Floréal.photographie) et professeur
de communication visuelle à la Kunsthochschule Berlin-Weissensee.

Klaus Staeck, né en 1938, graphiste et éditeur, a réalisé plus de 3000
expositions en Allemagne et à l’étranger. Il est président de l’Académie des
Arts de l’Allemagne réunifiée depuis 2006.

Stephan Weitzel, né en 1970, est artiste visuel et auteur. Il a vécu de 1989
à 2007 à Paris, Londres, Norwich et Marseille, et vit à Berlin.


Entrée : 3,50 € (tarif réduit 2,50 €)

« Où sont les filles ? »

Nous avons le plaisir de vous annoncer

« Où sont les filles ? » : deux rencontres graphiques au féminin pour tous les âges !

Le samedi 18 mai 2013 à 14 h devant la librairie (entrée libre)

Une rencontre-dédicace avec

Fabienne Loodts

autour de son roman graphique

Le Livre des Nuages
(éd. Warum, 2012)


 Le Livre des Nuages - Fabienne Loodts

Tatiana, l’héroïne, est une jeune Mexicaine expatriée à Berlin. Son premier séjour, en 1986, lui avait donné à voir une ville traversée par le Mur. Des années plus tard, le Mur est tombé depuis longtemps et Tatiana part à la découverte des espaces en friche laissés par cette séparation. Elle travaille pour un historien, un certain Dr Weiss, qui a enregistré des dizaines d’heures de conférence solitaire sur l’histoire de la ville. Chargée de transcrire ces études, elle traversera en écoutant cette voix chevrotante les stations fantômes du métro berlinois et croisera le chemin de personnages étranges, se laissant entraîner sous terre et au-dessus des nuages, à la poursuite d’une Histoire enfouie et de mille autres choses...

Fabienne Loodts est une artiste belge qui a choisi de s’installer à Berlin pour y réaliser l’adaptation du Livre des Nuages, où l’action se déroule. Diplômée de l’École Nationale Supérieure des Arts Visuels de la Cambre, cette touche-à-tout pratique la gravure, a étudié le graphisme et réalisé de nombreuses illustrations pour des albums jeunesse, des magazines et des affiches.

 

étoile

 
le samedi 25 mai 2013 à 16 h à la librairie (sur réservation)

Une lecture jeunesse (à partir de 6 ans) :

Où sont passées les filles ?
(éd. Thierry Magnier, 2013)

de et par

Gabriele Sparwasser

 
 Où sont passées les filles ? - Gabriele Sparwasser

Fleuriste, volaillère, tailleuse de pierre, médecin... Autant de portraits de femmes au travail, autant de devinettes d’Épinal. L’auteur présente vingt métiers, plus ou moins connus, exercés par des femmes et pose vingt devinettes. La fillette de chacune de ces femmes se cache dans l’image, se dissimulant dans les traits des gravures, et a perdu l’un de ses jouets, venu se mêler aux outils de la travailleuse... Retrouver leur trace, en voilà un beau gage de fête des Mères !


Gabriele Sparwasser a grandi en Allemagne où elle a commencé un apprentissage en taille de pierres après l’obtention de son baccalauréat. Ensuite, elle est partie vivre à Paris où elle a intégré les Beaux-Arts. Depuis elle pratique le dessin, et s’est découvert une passion pour la gravure. Où sont passées les filles ? est son premier livre.

 

Entrée : 3,50 € (tarif réduit 2,50 €)

Avec un goûter et une invitée surprise !
Page 11/35
11

EN VITRINE

"À l'intérieur des gentils (pas si gentils...)" de Clotilde Perrin

"À l'intérieur des gentils (pas si gentils...)" de Clotilde Perrin

Que seraient nos histoires préférées sans Poucet, Hansel et Gretel ou la marraine de Cendrillon, ces héros qui triomphent des méchants grâce aux mille et un tours qu'ils ont dans leur sac ?... Pour découvrir leurs points forts, leurs faiblesses, leurs plats préférés et lire les contes célèbres dont ils sont les héros, soulève les grands rabats. Pour plonger à l'intérieur des gentils et découvrir ce qui se cache dans leur tête, sous leur costume ou dans leurs poches, soulève les flaps. Pour découvrir leurs secrets : active toutes sortes de systèmes. Ces trucs et ces astuces permettent de se débarrasser de tous les loups, ogres et sorcières que l'on croise sur son chemin. (à partir de 3 ans)

Lettre d'infos

Régulièrement, la lettre d'informations dresse un panorama des activités de la librairie et des nouveautés.

La librairie

Librairie française
Patrick Suel
Linienstrasse 141
10115 Berlin-Mitte

Près de l'Oranienburger Str.
tel +49 (0)30. 280 999 05
fax +49 (0)30. 280 999 06
Email info@zadigbuchhandlung.de

Le lundi de 14 à 19 heures,
du mardi au vendredi de 11 à 19 heures
et le samedi de 11 à 18 heures

Zadig

ALBUMS PHOTO

Leïla Slimani et Olivier Guez invités par ZADIG le 31 mars 2015France invitée d'honneur à la Foire du livre de Francfort 2017Une lecture-présentation de Ken Bugul« Le Messager de Hesse », une relecture de Georg Büchner« Les Mystères de la gauche » par Jean-Claude Michéa« L’Art presque perdu de ne rien faire » de Dany LaferrièreRUE DES LIGNES 2013« Verre Cassé » de Alain Mabanckou« Où va Berlin ? » / Partie 2« Où va Berlin ? » / Partie 1Le Livre des NuagesOù sont passées les filles ?Brassens libertaire« Retour à l’envoyeur »Alain FreudigerAfter VIVE LA BOURGEOISIE! le 15 juillet 2006Une lecture de « Brassens. Le regard de Gibraltar » de et par Jacques Vassal le vendredi 15 septembre 2006Jean-Charles Massera